Jump to content

FlatFab

Membre
  • Content Count

    45
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

FlatFab last won the day on January 28

FlatFab had the most liked content!

About FlatFab

  • Rank
    Membre Avancé
  • Birthday 07/15/1974

Présentation

Profile Information

  • Sexe
    Homme
  • Localisation
    Angoulême, 16

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Je ne sais pas si vous connaissez cette série réalisée par l'association Casim 78, avec le parrainage de la fédération nationale Casim-France et le soutien financier des préfectures des Hauts-de-Seine et du Val-d'Oise. Les commentaires, remarques et critiques constructives sont les bienvenus ! J'ai personnellement réalisé l'épisode 4, qui enregistre les meilleurs scores d'audience avec près de 250.000 vues à ce jour. C'est que le sujet est assez "sexy", ça attire plus que d'autres thèmes...
  2. Salut, Je mets à jour ma présentation ! Toujours basé à Angoulême, mais déménagement prévu en Suisse, dans le canton de Vaud, près de Lausanne, quelque part entre le second semestre 2022 et début 2023. Toujours deux motos, mais un BMW R1250GS Adventure et un Yamaha 700 Ténéré. Pour le reste, ça n'a pas trop changé. Si ce n'est que... J'ai maintenant 47 ans, logique. Et depuis trois ans, je participe à une série de vidéos tutorielles moto, nommée Moto Tuto. Cette série est hébergée sur la chaîne YT de l'association Casim 78. Tous les participants sont bénévoles, mais la prise de vue et le montage sont effectués par des pros, grâce aux financements de préfectures franciliennes (78 et 95 principalement). Comme les subventions restent limitées, nous ne tournons que deux à trois épisodes par an... Pour 2022, le projet est d'augmenter le rythme de tournage, avec le président de l'assoc' qui s'est mis au cadrage et montage. De mon côté, je commence à réaliser des vidéos (toujours tutorielles, orientées sécurité, pour la moto de route). Elles seront difusées sur une chaîne - déjà créée mais pas encore active - qui s'appellera MotoDidactes (jeu de moto sur "autodidactes", l'idée étant que les motards s'entraînent et s'améliorent par eux-mêmes). N'ayant jamais trouvé de partenaire technique pour la prise de vue et le montage, malgré différents appels sur ce forum, je m'y mets doucement. Sachant que... 1. j'ai pas de sous 2. j'ai pas le temps, sauf en hiver Du coup, je suis contraint de tourner un peu aux beaux jours (mais pas trop le temps) et en hiver, seulement quand il fait beau du coup - ce qui arrive rarement en Charente... Et je monte en hiver pour diffuser au printemps. Si je pouvais trouver fin 2022 un partenaire pour un coup de main technique sur le 74 ou en Suisse romande, ce serait super !
  3. Salut, Fabien alias "FlatFab", 44 ans, encore toutes mes dents (mais plus tous mes cheveux). Aquitain depuis 2011, en Gironde pendant six ans, mon camp de base se trouve désormais à Angoulême, en Charente (16), mais j'y suis rarement. Je roule avec deux motos : une BMW R1200RT de 2018 pour mes trajets pro (environ 35.000 km par an) et une R1200GS Adventure de 2011 pour les déplacements perso (10 à 15.000 km par an de routes et chemins), après quelques autres BMW et Honda.Je fais de la moto depuis 2001, avec une moyenne entre 30.000 et 40.000 km par an, parfois plus les bonnes années, à travers une vingtaine de pays, principalement en Europe. Je roule autant pour mon plaisir que pour mon travail.J'ai été journaliste professionnel dans les nouvelles technologies pendant dix ans, puis pour la presse moto pendant quatre-cinq ans.Comme je voulais bosser dans le domaine moto, mais surtout avoir une action utile et concrète pour la sécurité des motards, je me suis reconverti dans la formation-prévention à la sécurité routière. Enseignant de conduite auto et moto (breveté d'Etat depuis 2008), je travaille en indépendant, avec mon entreprise unipersonnelle Passion Moto Formation : depuis 2013, j'organise et anime des stages de perfectionnement moto, orientés conduite de sécurité, pour que chacun soit plus à l'aise sur sa machine, quelle qu'elle soit, sur route, sur circuit et sur chemins. Mes stagiaires sont surtout des particuliers, mais aussi des groupes, des clubs, des forums et quelques entreprises.J'ai aussi rédigé des guides touristiques pour motards : après le Petit Futé "La France à moto" en 2007 et 2008, j'ai conçu et écrit les guides Michelin "Virées moto en France" avec leurs différentes éditions depuis 2009, et aussi "Les Alpes à moto" qui est sorti début 2011. Ma participation à l'édition 2013 du guide "100 virées moto en France" a été la dernière. Et je suis aussi l'auteur du site web Passion Moto Sécurité.J'y cause un peu de tout, surtout des conseils de conduite, des trucs et astuces pour rouler et préparer son permis, de l'entretien de la moto et de l'équipement, de la culture moto, de l'accidentologie... Il marche plutôt pas mal, entre 5.000 et 10.000 pages vues par jour, plus de six millions depuis sa création, autour de 100.000 visiteurs par mois... J'anime deux pages Facebook, l'une pour Passion Moto Sécurité, l'autre pour Passion Moto Formation. Ainsi qu'une chaîne YouTube "FlatFab004", mais qui n'est pas très fournie. En 2017, j'avais lancé un projet de vidéos moto pédagogiques, mais qui pour le moment n'as pas vraiment démarré. Je découvre ce projet d'ebook début 2019, alors je viens voir si je peux aider.
  4. Premier point La validité de la réussite à un examen de code est de trois ans, mais est prorogée à cinq ans en cas de réussite à une épreuve pratique... comme le plateau ! Si tu as obtenu ton code dans les deux ans avant ta réussite au plateau, normalement c'est bon, pas besoin de repasser le code. Simple : tu prends la date de validité de ton permis B (voiture), tu ajoutes cinq ans... si ça fait moins de cinq ans, ça passe. Mais attention, il faut que ça fasse moins de cinq ans à la date de ta prochaine présentation à l'épreuve en circulation. Pendant cette période de cinq ans, le candidat peut se présenter cinq fois à l’examen pratique (plateau ou circulation).En cas d’échec aux cinq tentatives ou lorsque le délai de cinq années est passé, le candidat doit obligatoirement repasser l’épreuve de code. Second point Le délai maximal entre le plateau et la circulation est de trois ans. Si ta réussite au plateau date de moins de trois ans au jour de la prochaine présentation à l'examen en circulation, c'est bon. Il te faut très vite retrouver ton dossier Cerfa 02 et vérifier les dates. Si ça fait moins de trois ans, tu devras "juste" reprendre rapidement quelques heures de cours en circulation et tu pourras présenter l'examen final. Pour un permis A2, bien sûr, quel que soit ton âge. Dans la mesure où tu as déjà raté deux fois la circulation, il te reste trois chances, à condition d'avoir réussi le plateau du premier coup.
  5. Oups, désolé, j'avais mal compris, je rectifie !!
  6. J'ai mis à jour mon article en y intégrant celui de mpcla.
  7. Salut, Il y a quelques années, j'ai publié un article sur le sujet : Protéger sa moto contre le vol Peux-tu le relire et me dire si tu vois des modifs à apporter ? A l'inverse, serais-tu d'accord pour que j'y ajoute ton texte ?
  8. Cela fait quand même un paquet de péripatéticiennes, vu que la profession compte plus de 30.000 professionnels en activité... Merci d'éviter les caricatures, il y a de tout parmi les journalistes, comme dans toutes les professions. Pour info, je suis un ancien journaliste pro, formé à l'Ecole supérieure de journalisme de Lille, dix ans de carrière en presse écrite (en agence internationale aussi bien qu'en magazines informatiques et moto, quotidiens nationaux et régionaux), et depuis peu intervenant dans une petite école de journalisme en province. Et je suis le premier à cracher sur le boulot des journalistes généralistes des médias grand public qui font très souvent du mauvais travail. Mais avant tout par manque de temps, par pression économique des dirigeants, pas par auto-censure ou servilité envers le gouvernement. Nous sommes en France, il existe aussi plein de médias généralistes "libres", indépendants, et aussi des médias spécialisés avec des journalistes qui connaissent leur domaine et font bien leur boulot. Le problème est que peu de gens se donnent la peine d'aller chercher cette information de qualité, qui est généralement payante. C'est tellement plus facile de se poser devant le JT de TF1 avec une mousse... Ne pas confondre les aides à la presse (qui vont directement aux entreprises de presse, donc aux patrons) et l'abattement fiscal (qui aide les journalistes). Aides à la presse (qui aide surtout la presse écrite et que je ne soutiens pas forcément) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Aides_à_la_presse_en_France https://www.contrepoints.org/2017/01/31/279612-aides-a-presse-grand-camouflage Régime fiscal des journalistes : http://www.journalistes-cfdt.fr/actualites/déclarations-dimpôts-pour-les-journalistes-ce-qu-il-faut-retenir-dont-une-nouveauté http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/10/19/niche-fiscale-des-journalistes-les-faits-derriere-les-cliches_1777965_823448.html http://www.lesenquetesducontribuable.fr/2015/03/25/labattement-fiscal-des-journalistes/48940
  9. Certes. Perso, depuis quelques années, je ne prends que des casques avec double écran Pinlock. Je le fais régler chaque année et le change tous les deux-trois ans (l'écran complet, pas le casque). Mais bon, à 30 euros l'écran Pinlock en plus du prix de l'écran principal (50-80 euros), je comprends que les tijeunekinenveulent hésitent. Excellente remarque... Sur ce point interviennent plusieurs facteurs : - frustration d'avoir fait surtout du plateau, et surtout du plateau lent, au détriment de "vrais" cours en circulation (pas juste les allers-retours entre le garage et la piste), - conducteur débutant, qui découvre les joies de la moto, - conducteur débutant sur son véhicule, qui découvre sa moto, donc qui ne la connaît pas, appréhende encore mal ses réactions, - jeune conducteur, donc hormones en folie, manque de maturité, pas ou peu d'attaches familiales, - rôle des pairs, effet de groupe, bande de potes motards plus expérimentés qui poussent à la connerie au lieu de s'adapter au petit nouveau... - enseignement en formation initiale inadapté à la réalité, pendant lequel on passe des heures à faire des ronds autour de plots et presque rien à vraiment parler et faire travailler les situations de conduite en conditions dégradées (nuit, pluie, brouillard, froid) ou les vérifications / contrôles / réglages qui sont vraiment utiles (notamment au niveau des pneus et des suspensions), - liste non exhaustive. Certains ne sont exposés qu'à un seul de ces facteurs, d'autres à plusieurs, voire à tous. Et là, comme tu dis, tous n'arrivent pas jusqu'au stade de la prise de conscience / remise en question.
  10. Deux articles à lire sur ce sujet, si ça vous dit : Conduire par temps de pluie Gaffe aux pneus froids !
  11. C'est vaguement l'idée du système australien de permis moto, avec un accès progressif à la puissance. En Australie, les examens de permis de conduire sont du ressort de chaque province (Etat ou Territoire), mais les catégories sont uniformisées. Pour le permis moto (catégorie R), tu passes d'abord obligatoirement par un an en catégorie RE (permis restrictif) où tu es limité sur la moto. Celle-ci doit faire partie de la liste du LAMS (Learner Approved Motorcycle Scheme), avec une limite en cylindrée (250 cc). Dans l'Etat des Nouvelles Galles du Sud (Sydney), tu dois d'abord suivre sept heures en deux sessions dans une moto-école. Ensuite, le Rider Knowledge Test, théorique. Pas d'épreuve de fiches, mais tu dois passer une épreuve de code de la route (DKT, Driver Knowledge Test). Et là, tu décroches direct une "Learner Rider licence" qui te permet de rouler pendant 3 mois à un an, pour faire tes premières armes. Restent ensuite à passer un test de vue, une épreuve théorique de connaissance de la moto et une épreuve pratique en circulation. Ensuite, tu peux suivre encore six heures de cours (minimum) afin de passer un examen pratique pour obtenir un permis provisoire, pour 12 à 24 mois. Pendant cette période, la limite de cylindrée passe à 650 cc ou moteur monocylindre (sans limite de cylindrée, ce qui ouvre le droit aux KTM 690 par exemple). A l'issue de cette période, tu valides le permis définitif, sans examen. Pendant tout le temps du permis provisoire, tu n'as pas le droit d'emmener de passager. Dans le Queensland (Brisbane), y a le choix entre deux modes d'obtention : - soit par la procédure Q-Ride, par validation d'expérience, - soit par un examen Q-Safe. Dans les deux cas, tu obtiens un permis provisoire RE. Le truc, c'est que si tu choisis de passer le permis sur examen, il te faut rouler pendant six mois en catégorie "RE learner" avant de présenter l'examen. Après, tu roules encore pendant un an avant de passer en classe R (toutes motos). Et il te faut encore attendre un an avant d'avoir le droit d'emmener un passager. Exemple : http://mel-en-australie.over-blog.com/article-35287675.html
  12. Retour et précisions sur ce sujet par un officier de police judiciaire : https://blog.francetvinfo.fr/police/2018/01/14/intervenir-lors-de-la-commission-dun-crime-ou-delit-mode-demploi.html
  13. Cinq ans d'interfile quotidien sur Paris. Depuis six ans sur Bordeaux, interfile régulier sur rocade et alentours, ainsi que dans toutes les grandes villes de France lors de mes déplacements pro et perso. J'ai toujours roulé en pot d'origine ou adaptable homologué (donc avec chicane, évidemment). Jamais eu d'accident en interfile, tout du moins pas à cause d'une bagnole qui ne m'aurait pas perçu. Deux accrochages sur le périph' parisien, mais à chaque fois entièrement de ma faute : trop près, pas assez décalé, sans doute un poil trop vite... Mon avis sur le sujet ? Je suis tout à fait prêt à rouler en moto électrique quand les batteries permettront une autonomie de 300 à 500 km avec une charge d'une heure maxi (ou changement rapide des batteries). J'ai résumé tout ça ici : Les motards et le bruit. C'est le seul article sur lequel j'ai été obligé de fermer les commentaires, tellement ça a déclenché de shitstorm...
  14. A mon sens, soit tu attends encore deux ans d'être majeur, soit si tu veux commencer maintenant, il va falloir que tu fasses PLUS que ce qui est juste demandé, pas juste ce qui est obligatoire, mais tu ailles au-delà pour rassurer ta mère. Cela veut dire impérativement rester dans la légalité, tout le temps, quoi qu'il arrive, sur n'importe quel sujet : - pour ta formation de base ; - pour ta moto (100% homologuée, assurée, plaque d'immat', rien de modifié, bien entretenue), que tu puisses montrer une machine qui inspire confiance ; - pour ton équipement (complet et de qualité : casque intégral, blouson renforcé avec plaque dorsale, gants costauds, pantalon moto avec protections, bottes hautes) ; - pour les routes que tu emprunteras, que des routes ou chemins autorisés ou des terrains privés fermés (et avec autorisation, évidemment) ; - pour ta condition physique (jamais d'alcool, jamais de drogues, ni avant de conduire, ni pendant, JAMAIS). Va falloir être exemplaire sur tout, t'engager par écrit, avec un contrat passé avec ta mère. Ce qui veut dire consentir par avance au fait qu'à la moindre connerie, la moto c'est fini pour toi. Et je te conseille même d'aller au-delà de ces minimaux requis. Va suivre des stages d'enduro et/ou de trial. Va faire un stage d'initiation, puis un autre de perfectionnement à la conduite de sécurité. Il faut que tu sois bien conscient que tout ça va te coûter un max d'argent. Moto, assurance, équipement formation, stages... Faut que tu ais au moins 2.000 à 3.000 euros de côté. Pour des stages d'initiation et perfectionnement : https://www.capmoto.be/ http://www.richardhubin.com/ https://www.funevasion.be/ PS : et aussi lire tout ça ! http://moto-securite.fr/mieux-conduire/
×
×
  • Create New...